Macroéconomie et diversité du capital humain chez Investissement Mount Murray

Au cours de sa vaste expérience acquise auprès de diverses sociétés reconnues, Vincent Dostie a occupé le rôle de vice-président des investissements au sein d’un bureau de familles multiples.  Il y embauchait les gestionnaires de portefeuille, assurait le développement des affaires et supervisait l’allocation d’actifs pour une quarantaine de familles fortunées du Québec.  Il demeurait intéressé par l’analyse et la prise de décisions d’investissement, alors son projet phare était de fonder une firme de gestion d’actifs indépendante. Les premières rencontres d’équipe de cette jeune entreprise montréalaise, incorporée en 2016, ont eu lieu sur le mont Murray, l’une des trois collines du Mont-Royal.

Vincent Dostie; Président et
Co-Chef des placements

C’est avec deux anciens collègues de la Caisse de dépôt et placement du Québec (CDPQ) que Vincent a fondé Investissement Mount Murray. « Il faut une bonne dose de courage pour se lancer en affaires de façon indépendante, et avoir eu la chance de travailler auparavant au sein de startups en placement a été extrêmement enrichissant pour moi, me permettant d’évoluer vers ce choix important », souligne le président et co-chef des placements de la firme. 

Le défi intellectuel que représente l’investissement a été un facteur décisif pour Vincent lorsqu’il a ciblé son champ d’expertise. La constante évolution des marchés, le travail analytique et de recherche sans bornes, le plaisir de mettre ses idées en œuvre, voilà ce qui l’a incité à faire carrière dans ce secteur. « T’as la piqûre quand tu te retrouves à la CDPQ, où toutes les ressources du monde sont à ta portée pour tirer ton épingle du jeu dans le marché des investisseurs mondiaux », explique-t-il. « On le voit quand on parle à des jeunes diplômés que c’est un domaine qui fait en quelque sorte rêver, dans la mesure où tu peux vraiment te dépasser si tu es bien organisé et ton travail est efficace. »

Point de vue évolué

C’est dans le cadre de ses expériences avec des entreprises en démarrage que Vincent a eu l’idée d’investir davantage dans les marchés émergents, une stratégie clé pour Investissement Mount Murray à ce jour. « Keith Porter, co-chef des placements de l’entreprise, était responsable d’une grande équipe qui investissait dans ces marchés à la CDPQ », relate Vincent. « C’est une expertise assez rare à Montréal et c’est intéressant pour les investisseurs de pouvoir consulter directement un gestionnaire local d’expérience pour élucider ce que sont au juste les marchés émergents », mentionne-t-il. « Par ailleurs, pour un gestionnaire d’actifs qui place des montants importants pour des clients, c’est toujours apprécié d’avoir une idée des gens avec qui on investit, ce qui est plus facile quand on fait affaire avec une firme locale. »

La culture organisationnelle très inclusive est un autre atout d’Investissement Mount Murray. Pour créer une équipe aux compétences variées, elle porte une attention particulière aux postulants qu’elle choisit et à leur implication aux discussions internes. « Chacun a sa place, quel que soit son niveau d’expérience, et je dirais qu’on a une vision moderne en matière d’investissement », précise Vincent.

La firme vise l’intégration structurée de grandes quantités de données à son analyse macroéconomique, selon une approche descendante ou top down, en plus de la recherche fondamentale qu’effectue son équipe d’analystes et de gestionnaires sur les compagnies en portefeuille. « Les marchés émergents touchent de nombreux pays différents aux quatre coins du monde, et il y a selon nous de la valeur ajoutée à obtenir avec une structure macroéconomique solide permettant d’identifier certaines régions qui sont parfois plus porteuses », explique le président d’Investissement Mount Murray.

De plus, à titre de gestionnaire de portefeuille émergent, la firme adopte naturellement une perspective innovante car elle développe présentement ses propres méthodes et processus, ainsi que son équipe. « Beaucoup d’études démontrent que les gestionnaires de portefeuille émergents génèrent de meilleurs rendements que ceux qui ont des actifs plus établis », souligne Vincent.

Fidèle à une approche bien ancrée dans les réalités actuelles, Investissement Mount Murray aborde dans son dernier bulletin d’information la priorité accordée à la crise climatique par le nouveau président américain. « Nous aimerions penser que 2020 a été l’année de la consécration de l’approche ESG. Ce nouvel accent bénéficiera à différents domaines de nos portefeuilles. »

Pics de valeur pour le client

Comme ses concurrents de l’industrie, la firme doit composer avec la pression à la baisse sur les frais en gestion d’actifs. « Cela découle en partie des investissements passifs, c’est-à-dire les fonds négociés en bourse (FNB) », indique Vincent. Puisque l’entreprise se spécialise dans les marchés émergents et vise l’ajout de valeur significative par rapport à son indice de référence, analysant les risques et adoptant une vue à long terme, elle peut justifier ses frais actuels. « En fait, il faut se poser la question si au cours d’un cycle boursier complet, les rendements de tes clients moins tes frais sont supérieurs à ceux du marché, parce que si ce n’est pas le cas, ils auraient bien sûr mieux fait d’opter simplement pour un FNB », conclut le président de la société.

Acquérir une masse critique d’actifs sous gestion pour avoir un flux de trésorerie est bien sûr un autre défi d’une nouvelle firme de placement comme Investissement Mount Murray, et celle-ci accorde beaucoup d’importance à la recherche de talent. « Puisqu’on a une petite équipe spécialisée et que chacun y joue un rôle significatif, il est essentiel de trouver les personnes aux bons profils complémentaires et de concevoir un excellent programme d’intégration et de formation à long terme », explique Vincent. « Côté talent brut, on est chanceux à Montréal, il y a des professionnels aux compétences et aux expériences diverses, de bonnes universités, et on arrive à embaucher des gens provenant des pays dans lesquels on investit, ce qui est vraiment intéressant. »

L’un des objectifs de croissance d’Investissement Mount Murray est d’optimiser ses systèmes  analytiques afin de suivre un nombre grandissant de données, de la façon la plus efficace possible et en temps réel. La firme souhaite également mettre en place des équipes de recherche internationales, tout en maintenant une équipe centrale dynamique à Montréal. Tout cela dans le but d’offrir des rendements toujours supérieurs à ses clients.

Pour voir la fiche de la firme.

Pour en savoir plus sur Mount Murray Investment.

Partenaires Nationaux





Membre à la une